Rechercher

AccueilChristian Jacob

Christian Jacob

 
Christian Jacob. Source: Wikipedia

Christian Jacob, né le à Rozay-en-Brie (Seine-et-Marne), est un homme politique français.

Exploitant agricole de profession, il exerce de nombreuses responsabilités dans le syndicalisme agricole.

Il commence sa carrière politique en étant élu député européen, député de Seine-et-Marne et maire de Provins. Il est ensuite ministre délégué à la Famille puis aux PME dans les gouvernements Jean-Pierre Raffarin (2002-2005) et ministre de la Fonction publique dans le gouvernement Dominique de Villepin (2005-2007).

Depuis 2010, il préside le groupe UMP puis LR à l'Assemblée nationale.

Biographie

Carrière professionnelle

Titulaire d'un brevet d’études professionnelles agricoles, Christian Jacob s'installe comme exploitant agricole. Engagé dans le syndicalisme, il est président du Centre régional des jeunes agriculteurs du Nord, de 1987 à 1990, puis président du CNJA de 1992 à 1994. Il est également membre du Conseil économique et social en 1992, puis, de 1994 à 1996, président de la commission de l'agriculture et du développement rural.

Parcours politique

Il est élu député européen en 1994 (il démissionnera en 1997). Parallèlement, il est membre de la commission exécutive du RPR (de 1995 à 1997) et élu député de la 4e circonscription de Seine-et-Marne en 1995. Il est réélu en 2002, 2007 et 2012. Il s'oppose au Pacte civil de solidarité (PACS) en 1999.

Proche de Jacques Chirac, il est au sein du RPR tout d'abord délégué général du RPR chargé de l'Agriculture (1998-1999), ainsi que président de la Fédération RPR de Seine-et-Marne (1998-2002), puis secrétaire national à l'agriculture. Il reste membre du bureau politique du RPR jusqu'en 2002.

En 2001, il est élu maire de Provins, mais démissionne l'année suivante (2002) en raison de sa nomination au gouvernement Jean-Pierre Raffarin II. De 2002 à 2006, il reste le premier-adjoint au maire. En 2006, il retrouve son siège de maire de Provins.

C'est en 2002 que sa carrière ministérielle débute. Il est d'abord nommé ministre délégué chargé de la Famille du gouvernement Jean-Pierre Raffarin II jusqu'en 2004. En 2004, il est reconduit dans le gouvernement Jean-Pierre Raffarin III au poste de ministre délégué chargé des PME, du Commerce, de l’Artisanat, des Professions libérales et de la Consommation, qui deviendra un ministère à part entière en novembre 2004. En 2005, dans le Gouvernement Dominique de Villepin, il obtient le ministère de la Fonction publique.

Le , Jean-François Copé démissionne de son poste de président du groupe UMP à l'Assemblée nationale pour devenir secrétaire général du parti. Le , Christian Jacob lui succède à l'Assemblée nationale en battant au second tour Jean Leonetti, qui lui aussi briguait le poste, avec 182 voix contre 109,. Le , il est réélu au poste de président du groupe UMP au premier tour avec 117 voix, devant Xavier Bertrand (63 voix) et Hervé Gaymard (17 voix).

Christian Jacob soutient Jean-François Copé lors du congrès de l'UMP de 2012.

Bien qu'ami de longue date de Jean-François Copé, il apporte son soutien à Nicolas Sarkozy en vue de la primaire présidentielle des Républicains de 2016. Le 29 août, il est nommé président de son comité de soutien. En mars 2017, alors que l'affaire Fillon a conduit plusieurs personnalités à quitter l'équipe du candidat à la présidence de la République François Fillon, son équipe de campagne est remaniée. Christian Jacob est nommé coordinateur de campagne, en tandem avec Bruno Retailleau. À la suite de la publication du livre-enquête Bienvenue place Beauvau qui lève le voile sur la manière dont François Hollande a tenté d'utiliser le ministère de l'Intérieur pour annihiler les chances de la droite à parvenir au second tour de l'élection présidentielle, il porte à la connaissance du Parquet national financier et au procureur de la République une douzaine de faits délictueux,.

Candidat à sa réélection dans la quatrième circonscription de Seine-et-Marne, il est réélu à l'issue du second tour, avec 61,8 %, face au candidat de la majorité présidentielle. Le 21 juin, il est réélu à la présidence du groupe LR à l'Assemblée face à Damien Abad. En raison de la nouvelle réglementation sur le cumul des mandats, il démissionne de son mandat de maire de Provins ; Olivier Lavenka lui succède le 10 juillet 2017. Contexte relève que malgré l’affaiblissement de son groupe, il « reste toutefois incontournable quand il est nécessaire d’obtenir un consensus. Il conserve de ce fait un droit de veto sur nombre de décisions concernant la gestion de l’Assemblée, comme les évolutions du statut et de la situation matérielle des députés ».

Il parraine Laurent Wauquiez pour le congrès des Républicains de 2017. Deux ans plus tard, après la démission de celui-ci et dans un contexte de chute électorale du parti, il est présenté comme un candidat de consensus en vue du congrès d'octobre,. Il se déclare candidat le 21 juin 2019.

Détail des mandats et fonctions

Fonctions gouvernementales

  • Ministre délégué à la Famille, auprès du ministre de la Santé, de la Famille et des Personnes handicapées du gouvernement Jean-Pierre Raffarin (2) du 17 juin 2002 au 30 mars 2004
  • Ministre délégué aux PME, à l'Artisanat, aux Professions libérales et à la Consommation du gouvernement Jean-Pierre Raffarin (3) du 31 mars au 28 novembre 2004
  • Ministre des PME, du Commerce, de l’Artisanat, aux Professions libérales et de la Consommation du gouvernement Jean-Pierre Raffarin (3) du 29 novembre 2004 au 31 mai 2005
  • Ministre de la Fonction publique du gouvernement Dominique de Villepin du au

À l'Assemblée nationale

  • Député de la quatrième circonscription de Seine-et-Marne de 1995 à 2002 et depuis 2007
  • Président du groupe UMP puis Les Républicains depuis 2010

Au Parlement européen

  • Député européen pour la France de 1994 à 1997

Au niveau local

  • Membre du conseil municipal de Vaudoy-en-Brie de 1995 à 2001
  • Maire de Provins de 2001 à 2002 et de 2006 à 2017
  • Président de la communauté de communes du Provinois de 2004 au 23 mars 2017

Fonctions politiques

  • Membre de la commission exécutive du RPR (1995-1997) ;
  • Délégué général du RPR, chargé de l'agriculture (1998-1999) ;
  • Président de la fédération RPR puis UMP de Seine-et-Marne (1998-2002) ;
  • Secrétaire national à l'agriculture au RPR (1999-2002) ; membre du bureau politique du RPR (jusqu'en 2002).

Ouvrages

  • La clé des champs, Odile Jacob, 1994
  • Le pari du bon sens, un paysan en politique, L'Atelier De L'archer, Presses universitaires de France, 1999
  • Le bon sens en politique, Eyrolles, 2011

Notes et références

Notes

Références

Voir aussi

Liens externes

  • Ressources relatives à la vie publique :
    • Assemblée nationale
    • Documentation de la Société générale de presse
    • Parlement européen
    • Base Sycomore
  • Site officiel
  • Portail de la politique française
  • Portail de Seine-et-Marne
  • Portail de l’agriculture et l’agronomie

Licence Creative Commons Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Christian Jacob de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés

Biographies

DVD

Afficher "Sully"